smsiLa première phase de ce sommet ( à Genève, du 10 au 12 décembre 2003) avait mis en avant les principes et les besoins du développement des Technologies d'Information et de Communication (TIC) à travers le monde. L'initiative de "connecter le monde" a été adoptée par les représentants de nombreux pays, avec pour but d'offrir l'accès aux TIC à toute la population mondiale et de faire de l'environnement technologique un outil universel, et non un privilège réservé aux pays riches ou développés.

La deuxième phase a eu lieu à Tunis, les 16, 17 et 18 novembre dernier. On y a fait l'inventaire des actions réalisées depuis l'énonciation des projets du dernier sommet sur la mise en place des réseaux et l'exploitation des possibilités de communication immenses offertes par cet outil. On découvre une volonté réelle de la plupart des nations du monde de concourir à l'émergence d'un réseau homogène, vaste et influant dans tous les domaines (politique, culture, économie, enseignement, santé, sciences, vie sociale et professionnelle, etc...).globe_2520flags

Ce qui nous intéresse ici plus particulièrement est le problème de la capacité des citoyens du monde à utiliser les TIC. Le programme de développement mis en oeuvre par le SMSI nécessite une formation préalable à l'utilisation de l'ordinateur et d'internet. Certains pays ont alors dû projeter d'installer des infrastructures là où même le téléphone n'existait pas, d'autres ont dû s'activer pour la formation des femmes à l'outil informatique, certains ont en priorité tenté de faciliter l'aquisition d'ordinateurs aux écoles pour familiariser les enfants avec les nouvelles technologies ; et quand des états développés imaginent des programmes de gestion électronique du budjet intérieur, d'autres ont dû commencer par des campagnes d'alphabétisation de la population.
Tous les pays, on le voit,  ne partent pas sur la même ligne de départ, ils ne peuvent pas tous avancer au même rythme, mais ce qui est frappant, c'est cette volonté collective. Malgré les différences et en dépit des difficultés de chacun, on souhaite bâtir le même projet et diffuser le même langage pour fonder une véritable société de l'information.

Lien et image site SMSI : www.itu.int/wsis/index-fr.html