18 décembre 2005

Homophobie décomplexée

A croire que la mode en politique est aux phrases virulentes...

homophobie
Il y a quelques jours, un député UMP du Nord, Mr Christian Vanneste, comparaissait devant un tribunal pour "injures envers les homosexuels". Encore un homme politique qui ne se soucie plus de l'impact des mots et du rôle exemplaire qu'il est sensé tenir.

Sans craindre les retombées pénales, l'homme a déchargé son homophobie sans euphémisme, il a ensuite confirmé devant la justice son idée que l'homosexualité était "une menace pour l'humanité" et que les homosexuels eux-même étaient "inférieurs". En plus d'être tout simplement illégaudroits_de_l_hommex, ces propos sont violents, discriminatoires et témoignent d'un engagement décompléxé contre une communauté entière.
Ce député profite de sa position médiatique pour propager une opinion des plus condamnable, il prend le risque de choquer en jouant sur l'impact des mots, et sur l'impact plus puissant encore que ces mots prennent dans sa bouche pour dévoiler son opinion, profitant de la tendance actuelle au franc-parler (qui nous rappelle quelqu'un).

Même si l'idée va à l'encontre des Droits de l'Homme, Mr Vanneste aura réussi à faire parler de lui et s'attirera la sympathie des conservateurs réactionnaires du pays, des adeptes du racisme et de l'homophobie qui tendent dangereusement à être les futurs électeurs majoritaires du pays. Voir sondage...

Sondage issu des archives du 19/12/2005 sur www.lemonde.fr
Affiche 1 parue dans le journal Métro à Montréal le 4 juin 2003 lors de la journée nationale canadienne de lutte contre l'homophobie
Affiche déclaration des droits de l'homme issue de recherche Google image.

Posté par fannyjolis à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Homophobie décomplexée

Nouveau commentaire